Gran Turismo Sport
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

GTracings NEWS

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

GTracings NEWS Empty GTracings NEWS

Message par Faust le Ven 11 Mar - 8:11

Séisme au Japon (Tsunami) 11 mars 2011

GTracings NEWS Video-10

Le Japon a été touché par un terrible séisme, d’une magnitude de 8.9 sur l’échelle de Richter. L’épicentre était situé à 375 kilomètres de Tokyo, au large des côtes orientales du Japon et à une profondeur de 25 km. La durée de la secousse a été très longue, près de 5 minutes ce qui confirme l’importance du tremblement de terre. Plusieurs répliques ont eu lieu quelques minutes après le premier séisme violent de 8.9. Un précédent séisme avait eu lieu mercredi, d’une magnitude de 7.2, sans faire de dégâts



GTracings NEWS Impact10

Faust
Faust
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 1473
Localisation : sailly sur la lys (62)
Humeur : diabolique
Date d'inscription : 15/11/2010
Masculin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Faust le Ven 11 Mar - 8:17

Je l'ai vecu en direct, c'est carrement allucinant 8,9 c'est plus du petit seisme, quand on sais que celui de haiti été de magnitude 7!
Faust
Faust
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 1473
Localisation : sailly sur la lys (62)
Humeur : diabolique
Date d'inscription : 15/11/2010
Masculin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par fifty1976 le Ven 11 Mar - 19:00

Shocked c'est impressionant comment l'eau fauche tout sur son passage, y a rien à faire. imagine ce qu'on du ressentir les gens dans leur maison, impuissant devant une tel force. ca me fait froid dans le dos pale
fifty1976
fifty1976

Nombre de messages : 408
Localisation : picardie
Humeur : fair play
Date d'inscription : 26/04/2010
Masculin Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par marcos le Ven 11 Mar - 23:52

c'est impressionnant, j'ai vu plusieurs videos de se tsunami depuis se midi, ca fait pas rire!! la vache!!

______________________________________
GTracings NEWS Banniz12
marcos
marcos
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 8983
Localisation : pont-st-esprit (gard)
Humeur : cool
Date d'inscription : 01/09/2009
Masculin Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par gourou le Sam 12 Mar - 1:41

pour tous ceux qui désire être informée en temps réel:

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php?lang=

c'est en Anglais mais ça change du 13h de tf1 et de madame Duchemolle fleuriste en Auvergne...

gourou

Nombre de messages : 34
Localisation : 37
Humeur : ???
Date d'inscription : 20/01/2011
Masculin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Faust le Sam 12 Mar - 10:06

et comme si un tremblement de terre ainsi qu'un tsunami ne suffisait pas....

Japon: explosion à la centrale nucléaire de Fukushima

Le toit et les murs du bâtiment du réacteur se sont effrondrés. Un nuage de fumée blanche s'élève au-dessus du bâtiment. Au total, le séisme a fait quelque 1500 morts et disparus
GTracings NEWS 12999210

Le réacteur N°1 de la centrale nucléaire Fukushima N°1 pourrait entrer en fusion. C'est ce qu'indiquait ce samedi matin, l'Agence de sécurité nucléaire et industrielle japonaise. Cette installation située au nord-est du pays a été touchée de plein fouet par le séisme et le tsunami qui a suivi. Une explosion a été entendue peu avant 9 h (heure française). La TV japonaise a diffusé des images d'un épais nuage blanc flottant au-dessus de la centrale.

La compagnie rassure
Le problème qui fait naître toutes les craintes concerne le système de refroidissement du réacteur concerné. Le niveau d'eau nécessaire au maintien d'une température acceptable a dangereusement baissé. La compagnie d'électricité Tokyo Electric Power (Tepco), exploitante du site, tentait ce matin de le "faire remonter".

Des fuites constatées
Les autorités japonaises ont ordonné à la société de laisser s'échapper des vapeurs comportant des substances radioactives pour faire descendre la pression. Après avoir évacué la zone dans un rayon de 10 kilomètres. Du césium radioactif a d'ores et déjà été détecté aux alentours de cette centrale

la radioactivité serai 1000 fois superieur a la normal et pas 20 fois comme les differente chaine d'info veulent bien le faire croire!
Faust
Faust
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 1473
Localisation : sailly sur la lys (62)
Humeur : diabolique
Date d'inscription : 15/11/2010
Masculin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par JmJ le Sam 12 Mar - 10:26

C'est une tragédie Humaine et Economique
Et cela peut devenir une tragédie Écologique.

J'ai entendu 20 fois sur toutes les chaines et peut être comme très souvent on nous "berne", comme par exemple pour les armes de destruction massive en Irak.

C'est triste
JmJ
JmJ
Te@m
Te@m

Nombre de messages : 787
Localisation : Montpellier
Humeur : Avec le temps
Date d'inscription : 30/11/2010
Masculin Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Gismo le Sam 12 Mar - 15:09

C'est terrible...!

______________________________________
GTracings NEWS Bannie10
Gismo
Gismo
Super Moderateur
Super Moderateur

Nombre de messages : 8242
Localisation : Lausanne / Suisse
Humeur : Ca roule!
Date d'inscription : 04/09/2009
Masculin Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par JoJo29 le Sam 12 Mar - 16:36

la vache ! Shocked ......ca craint bien tout ceci !
JoJo29
JoJo29
Te@m
Te@m

Nombre de messages : 2786
Localisation : pas tres loin de mon pad...
Humeur : ca depend de quoi on parle...
Date d'inscription : 17/07/2009
Masculin Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par speed le Sam 12 Mar - 17:57

ouai j ai suivi ça également a la télé , franchement ça fait peur de voir les dégats que peut faire l eau , maintenant j espere que la fuite dans la centrale nucléaire va etre vite bouchée afin d éviter que la liste des victimes s allonge .

______________________________________
GTracings NEWS Uyuyyy10

Cliquez ici pour Ma Chaine Youtube
speed
speed
Admin
Admin

Nombre de messages : 6452
Localisation : bretagne
Humeur : bonne
Date d'inscription : 05/03/2009
Masculin Age : 55

http://www.teamgtracing.net/profile.forum

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Faust le Sam 12 Mar - 19:34

Accident nucléaire de Daiichi : Les experts sont partagés

GTracings NEWS Pc_11010

L'Agence japonaise de sûreté nucléaire qualifie l'accident nucléaire de Daiichi de moins grave que ceux de Three Mile Island et de Tchernobyl. Elle qualifie l'accident d'une gravité de 4 sur une échelle de 7.

Certains experts estiment toutefois que si l'accident n'atteint pas le niveau de Tchernobyl (7), il pourrait toutefois égaler le problème américain (5).

Des spécialistes français ont déclaré que l'explosion qui s'est produite dans la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi n'était pas d'origine nucléaire, mais chimique. Elle serait liée à la présence d'hydrogène. Le gaz provient de la décomposition des liquides servant au refroidissement sous l'effet des hautes températures.

En Ukraine, on avait assisté à un emballement de la réaction nucléaire. Ce qui n'est pas le cas au Japon puisque les réacteurs sont arrêtés depuis 24 heures. De plus, la centrale de Tchernobyl ne disposait pas d'enceinte de confinement, mais d'une simple chappe de béton.

Un autre expert de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire en France dit qu'une explosion du réacteur n'est pas encore exclue. « On n'est pas en présence d'une bombe atomique dit-il. Il ne reste que la puissance résiduelle à évacuer ».

Ils disent que l'incident est moins grave que celui de Three Mile Island mais là-bas, il n'y avait pourtant pas eu d'explosion
— Michel Duguay physicien et professeur à l'université Laval

M. Duguay a déclaré à Radio-Canada que les autorités japonaises cherchaient à minimiser les faits. Il estime que c'est le sixième accident dans le monde où l'on perd le contrôle d'un réacteur nucléaire.

À Three Mile Island, le magma de fusion (voir encadré ci-dessous avait atteint le fond de la cuve mais l'enceinte de confinement avait résisté. Les autorités nippones affirment en effet qu'à Daiichi, l'explosion n'a pas rompu le sarcophage métallique entourant le réacteur.

Un fusion du coeur du réacteur


D'autres experts rejoignent l'opinion de Michel Duguay et pense qu'il y a bel et bien une fusion actuellement dans le réacteur de la centrale. Cela peut se traduire par la présence d'un magma qui résulte de la fusion des métaux présents et de l'uranium lui-même.

Celui-ci pourrait alors se retrouver en fond de cuve, la percer à son tour à cause de la chaleur. Il tomberait alors dans le fond de l'enceinte de confinement. Le béton peut encore jouer un rôle de refroidissement et l'explosion n'est pas automatique.

Une zone d'évacuation a été étendue à un rayon de 20km, contre 10 initialement, autour de la centrale. La population est invitée à quitter rapidement les lieux. 51 000 personnes avaient déjà été évacuées avant l'extension de cette zone d'évacuation. La nouvelle mesure concerne des dizaines de milliers de résidents supplémentaires.

Des pastilles d'iode pour protéger la population

Des pastilles d'iode ont été distribuées à la population pour minimiser les risques de contamination. Mais Michel Duguay rappelle qu'il y a d'autres isotopes radioactifs contre lesquels cette mesure est innefficace.

La société Tokyo Electric Power (Tepco) qui exploite la centrale a pompé de l'eau dans le réacteur numéro 1 et a relâché de la vapeur radioactive pour refroidir la structure.

Les autorités déclarent que pour l'instant les vents poussent les nuages contaminés vers l'océan. Les Russes prennent toutefois des précautions. Dans la péninsule russe du Kamtchatka, qui pourrait être atteinte par des effluves en moins de 24 heures, des mesures de la radioactivité sont effectuées toutes les heures par 28 stations de contrôle.

De plus, les autorités japonaises ont testé des personnes présentes près du lieu du drame et ont trouvé trois d'elles comme ayant été irradiées.

Faust
Faust
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 1473
Localisation : sailly sur la lys (62)
Humeur : diabolique
Date d'inscription : 15/11/2010
Masculin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par JmJ le Sam 12 Mar - 19:45

Pour Compléter
Le cœur du réacteur n'a pas été refroidi endommagé par le séisme et les générateurs de secours également.
L'arrêt du réacteur n'est pas immédiat 'malheureusement il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton. Il faut savoir que le Japon est à la pointe des mesures de sécurité ainsi en cas de seisme les réacteurs se coupent automatiquement, malheureusement dans ce cas ci le refroidissement du réacteur n'a pas eu lieu.

En effet les pays voisins se "préparent".
En effet tout le monde est invité à rester chez soi, porter des masques et se calfeutrer, c'est pas inquiétant cela pour les populations locales ?
Et nous en France on nous ballade en nous disant que cela ne ressemble pas à Tchernobyl.



Dernière édition par JmJ le Sam 12 Mar - 19:57, édité 1 fois
JmJ
JmJ
Te@m
Te@m

Nombre de messages : 787
Localisation : Montpellier
Humeur : Avec le temps
Date d'inscription : 30/11/2010
Masculin Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Gismo le Sam 12 Mar - 19:54

Pffffff, vive le nucléaire!

Alors qu'à l'heure actuelle il y a tellement de moyen de mettre en oeuvre des énergies propres...

______________________________________
GTracings NEWS Bannie10
Gismo
Gismo
Super Moderateur
Super Moderateur

Nombre de messages : 8242
Localisation : Lausanne / Suisse
Humeur : Ca roule!
Date d'inscription : 04/09/2009
Masculin Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Faust le Sam 12 Mar - 20:10

tout a fait d'accord avec toi jean mi il vont nous dire qu'on a pas a s'inquiété et que le nuage de toute façon c'est arrete a la frontiere comme ils ont fait pour tchernobil!!
on commence a l'ai connaitre nos cher media!!
je suis tout a fait d'accord avec toi gilou il y a d'autre moyen bien moins dangereux pour produire de l'electricité a l'heure actuel comme les eoliennes sous marine!
enfin on ne referra pas ce monde c'est bien dommage d'ailleur.
mais d'apres ce que j'ai pu lire ce n'est que le debut de mega catastrophe.
Faust
Faust
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 1473
Localisation : sailly sur la lys (62)
Humeur : diabolique
Date d'inscription : 15/11/2010
Masculin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Faust le Dim 13 Mar - 11:09

Vers une nouvelle explosion à la centrale de Fukushima ?

GTracings NEWS 76676510

Le secrétaire général du gouvernement japonais a évoqué dimanche un risque d'explosion dans le bâtiment qui abrite le réacteur n°3 de la centrale nucléaire Daiichi de Fukushima. Une telle explosion n'affecterait probablement pas la structure qui renferme le cœur du réacteur, a toutefois assuré Yukio Edano, jugeant peu probable que le combustible soit déjà entré en fusion

En détails

Les autorités ont évacué quelque 215.000 habitants d'une zone de 20 km de rayon autour de cette centrale. Au plan des secours sur la côte Pacifique, le nombre de sauveteurs a été doublé dimanche, avec 100.000 soldats et secouristes soutenus par 190 avions et des dizaines de navires.

Les autorités japonaises craignent une fusion du coeur de deux réacteurs d'une centrale nucléaire du Nord-Est endommagée par le séisme de vendredi, dont le bilan pourrait dépasser 10.000 morts. Le chiffre, cinq fois supérieur à l'état actuel des estimations, a été avancé par la NHK, le télédiffuseur public, qui citait un représentant de la police.

Au lendemain du séisme de 8,9 degrés de magnitude et du tsunami dévastateur qui a suivi, une explosion puis une fuite radioactive se sont produites samedi au réacteur n°1 de la centrale Daiichi de Fukushima, 240 km au nord de Tokyo, dont le combustible serait entré partiellement en fusion.

Selon le gouvernement, ce scenario pourrait se répéter avec le réacteur n°3. L'accident, d'une gravité sans précédent depuis celui de la centrale ukrainienne de Tchernobyl, en 1986, a d'ores et déjà suscité un vif débat sur la responsabilité des pouvoirs publics et sur les risques liés à l'industrie nucléaire dans un pays à forte activité sismique.

Les ingénieurs de Tokyo Electric Power Co (Tepco), opérateur de la centrale Daiichi, ont commencé à refroidir le coeur du réacteur n°3 à l'aide d'eau de mer pour éviter une nouvelle explosion, a fait savoir Tokyo, reconnaissant implicitement avoir réagi trop lentement avec le n°1. "A la différence du réacteur n°1, nous avons ventilé et injecté de l'eau à un stade précoce", a expliqué Yukio Edano, secrétaire général du gouvernement lors d'une conférence de presse. Une explosion n'affecterait probablement pas la structure qui renferme le coeur du réacteur, a-t-il toutefois assuré, jugeant peu probable que le combustible soit déjà entré en fusion, ce qui serait catastrophique.

Il n'a en revanche pas exclu cette éventualité pour le réacteur n°1. "C'est une possibilité. Nous ne pouvons le confirmer parce que c'est à l'intérieur du réacteur, mais nous gérons la situation sur la base de cette présomption", a-t-il expliqué. Selon David Lochbaum, directeur du programme de sûreté nucléaire à l'Union des scientifiques responsables, le recours à l'eau de mer signifie que le système de refroidissement est totalement hors service. La radioactivité autour de la centrale dépasse le seuil de sécurité mais ne représente pas de "menace immédiate", assure quant à elle la compagnie Tepco. Une évacuation a été ordonnée dans un rayon de 20 km autour de la centrale et 10 km autour des autres installations nucléaires situées à proximité. Environ 140.000 personnes ont quitté la région et les autorités s'apprêtent à distribuer des pastilles d'iode pour prévenir le développement de cancers de la thyroïde.

190 personnes se trouvaient à moins de 10 km de la centrale lorsque la radioactivité a dépassé le seuil de sécurité et 22 contaminations ont été confirmées jusqu'ici. Avant les révélations au sujet du réacteur n°3, l'agence de sûreté nucléaire des Nations unies avait classé l'accident au niveau quatre sur une échelle qui en compte sept. Tchernobyl a atteint le septième échelon et l'accident de Three Miles Island, survenu en 1979 aux Etats-Unis, était de niveau cinq.

En détails

Les autorités ont évacué quelque 215.000 habitants d'une zone de 20 km de rayon autour de cette centrale. Au plan des secours sur la côte Pacifique, le nombre de sauveteurs a été doublé dimanche, avec 100.000 soldats et secouristes soutenus par 190 avions et des dizaines de navires.

Les autorités japonaises craignent une fusion du coeur de deux réacteurs d'une centrale nucléaire du Nord-Est endommagée par le séisme de vendredi, dont le bilan pourrait dépasser 10.000 morts. Le chiffre, cinq fois supérieur à l'état actuel des estimations, a été avancé par la NHK, le télédiffuseur public, qui citait un représentant de la police.

Au lendemain du séisme de 8,9 degrés de magnitude et du tsunami dévastateur qui a suivi, une explosion puis une fuite radioactive se sont produites samedi au réacteur n°1 de la centrale Daiichi de Fukushima, 240 km au nord de Tokyo, dont le combustible serait entré partiellement en fusion.

Selon le gouvernement, ce scenario pourrait se répéter avec le réacteur n°3. L'accident, d'une gravité sans précédent depuis celui de la centrale ukrainienne de Tchernobyl, en 1986, a d'ores et déjà suscité un vif débat sur la responsabilité des pouvoirs publics et sur les risques liés à l'industrie nucléaire dans un pays à forte activité sismique.

Les ingénieurs de Tokyo Electric Power Co (Tepco), opérateur de la centrale Daiichi, ont commencé à refroidir le coeur du réacteur n°3 à l'aide d'eau de mer pour éviter une nouvelle explosion, a fait savoir Tokyo, reconnaissant implicitement avoir réagi trop lentement avec le n°1. "A la différence du réacteur n°1, nous avons ventilé et injecté de l'eau à un stade précoce", a expliqué Yukio Edano, secrétaire général du gouvernement lors d'une conférence de presse. Une explosion n'affecterait probablement pas la structure qui renferme le coeur du réacteur, a-t-il toutefois assuré, jugeant peu probable que le combustible soit déjà entré en fusion, ce qui serait catastrophique.

Il n'a en revanche pas exclu cette éventualité pour le réacteur n°1. "C'est une possibilité. Nous ne pouvons le confirmer parce que c'est à l'intérieur du réacteur, mais nous gérons la situation sur la base de cette présomption", a-t-il expliqué. Selon David Lochbaum, directeur du programme de sûreté nucléaire à l'Union des scientifiques responsables, le recours à l'eau de mer signifie que le système de refroidissement est totalement hors service. La radioactivité autour de la centrale dépasse le seuil de sécurité mais ne représente pas de "menace immédiate", assure quant à elle la compagnie Tepco. Une évacuation a été ordonnée dans un rayon de 20 km autour de la centrale et 10 km autour des autres installations nucléaires situées à proximité. Environ 140.000 personnes ont quitté la région et les autorités s'apprêtent à distribuer des pastilles d'iode pour prévenir le développement de cancers de la thyroïde.

190 personnes se trouvaient à moins de 10 km de la centrale lorsque la radioactivité a dépassé le seuil de sécurité et 22 contaminations ont été confirmées jusqu'ici. Avant les révélations au sujet du réacteur n°3, l'agence de sûreté nucléaire des Nations unies avait classé l'accident au niveau quatre sur une échelle qui en compte sept. Tchernobyl a atteint le septième échelon et l'accident de Three Miles Island, survenu en 1979 aux Etats-Unis, était de niveau cinq.

GTracings NEWS 76677810



Faust
Faust
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 1473
Localisation : sailly sur la lys (62)
Humeur : diabolique
Date d'inscription : 15/11/2010
Masculin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Gismo le Dim 13 Mar - 13:03

AIE AIE AIE!!!

______________________________________
GTracings NEWS Bannie10
Gismo
Gismo
Super Moderateur
Super Moderateur

Nombre de messages : 8242
Localisation : Lausanne / Suisse
Humeur : Ca roule!
Date d'inscription : 04/09/2009
Masculin Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par JmJ le Dim 13 Mar - 13:08

D'après certaines sources.
Le gouvernement Japonais est plus dans la communication que dans l'information.
Ce qui veut dire que la situation est beaucoup plus grave que ne laisse présager les messages.

De plus cela semble une Hérésie de refroidir les réacteurs à l'eau de mer (Cela n'a jamais été expérimenté) et les risque de corrosion sont également beaucoup plus élevé.
Et pendant ce temps là on a Guignol malheureusement pas la "marionnette" Eric BESSON qui affirme que la France est paré contre ce genre de chose alors que les Japonnais dans une région hautement sismique ont les mesures les plus drastiques en matière de sécurité.

Comme dis Gilou AIE AIE AIE

JmJ
JmJ
Te@m
Te@m

Nombre de messages : 787
Localisation : Montpellier
Humeur : Avec le temps
Date d'inscription : 30/11/2010
Masculin Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par JmJ le Dim 13 Mar - 14:54

Et cela continue jamais 2 sans 3
Les 3 réacteurs sont touchés maintenant.

TOKYO - Des préparatifs sont en cours pour injecter de l'eau de mer dans le réacteur n°2 de la centrale Daiichi de Fukushima, endommagée par le séisme de vendredi, rapporte dimanche l'agence de presse Jiji.

La même opération a été entamée un peu plus tôt avec le réacteur n°3, au lendemain de l'explosion qui a endommagé la structure extérieure de la tranche n°1.

JmJ
JmJ
Te@m
Te@m

Nombre de messages : 787
Localisation : Montpellier
Humeur : Avec le temps
Date d'inscription : 30/11/2010
Masculin Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Faust le Dim 13 Mar - 16:21

et il vont nous dire que c'est moins grave que tchernobil!! affraid
en esperant que leurs chambres de confinement tiennent le coup car sinon sa risque de ce compliqué!
merci pour cette info jean mi
Faust
Faust
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 1473
Localisation : sailly sur la lys (62)
Humeur : diabolique
Date d'inscription : 15/11/2010
Masculin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par JmJ le Dim 13 Mar - 18:51

Et maintenant un autre site nucléaire est touché.
Cela fait donc 4 réacteurs nucléaire en mauvaise posture.

TOKYO - Le circuit de refroidissement fonctionne toujours dans le réacteur n°2 de la centrale atomique de Tokai, bien que deux des trois générateurs au diesel et servant à réfrigérer le coeur du réacteur soient tombés en panne, a déclaré son opérateur, Japan Atomic Power.

Le réacteur de la centrale, située à 120 km au nord de Tokyo dans la préfecture d'Ibaraki, s'était automatiquement arrêté après le puissant séisme et le tsunami de vendredi, mais il faut absolument continuer de refroidir le coeur des réacteurs afin d'éviter que les cartouches de combustible ne fondent.

Ce problème s'ajoute à ceux que connaissent plusieurs réacteurs à la centrale atomique de Fukushima Daiichi, située plus au nord, qui a été durement touchée par le séisme et le tsunami de vendredi.
JmJ
JmJ
Te@m
Te@m

Nombre de messages : 787
Localisation : Montpellier
Humeur : Avec le temps
Date d'inscription : 30/11/2010
Masculin Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Faust le Dim 13 Mar - 18:57

on sera fixé dans les heures a venir!
merci jean mi as tu des infos sur le refroidissement des reacteurs?

Faust
Faust
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 1473
Localisation : sailly sur la lys (62)
Humeur : diabolique
Date d'inscription : 15/11/2010
Masculin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par JmJ le Mar 15 Mar - 21:38

TOKYO - La crise nucléaire s'est aggravée mardi au Japon avec deux nouvelles explosions et un incendie à la centrale atomique de Fukushima qui ont provoqué une hausse du niveau de radioactivité jusqu'à Tokyo, où un sentiment de panique commence à s'emparer de la population.

L'opérateur de la centrale, située à 240 km au nord de la capitale et fortement endommagée par le séisme de magnitude 9 doublé d'un tsunami qui a dévasté la côte nord-est vendredi, a déclaré que des brèches étaient apparues dans l'enceinte extérieure du bâtiment du réacteur n°4, libérant directement de la radioactivité dans l'atmosphère.

Une zone d'exclusion aérienne a été instaurée dans un rayon de 30 km au-dessus de la centrale de Fukushima-Daiichi. Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a demandé à la population dans un rayon de 30 km autour de la centrale de rester chez elle, signe de l'aggravation de la situation.

L'accident nucléaire, le plus grave au monde depuis celui de Tchernobyl en 1986, relance le débat sur la sûreté de l'énergie atomique à travers le monde.

L'Autorité française de sûreté nucléaire a classé l'accident au niveau 6 sur l'échelle de gravité internationale qui en compte 7, le niveau atteint par Tchernobyl.

A Vienne, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a réclamé des informations plus détaillées et plus rapides de la part des autorités japonaises.

SITUATION CRITIQUE AU RÉACTEUR N°4

"La possibilité de nouvelles fuites radioactives se renforce", a déclaré Naoto Kan, le visage sombre, dans une allocution au pays pendant laquelle il a appelé au calme.

Les deux nouvelles explosions signalées mardi, dans les réacteur n°2 et n°4 de Fukushima-Daiichi, s'ajoutent aux deux qui s'étaient produites depuis samedi dans les réacteurs n°1 et n°3 en raison d'une accumulation d'hydrogène.

Ces incidents en cascade sur le site ont été déclenchés par la panne des systèmes de refroidissement, qui fait craindre une fusion du combustible dans le coeur des réacteurs, protégé par une double épaisseur d'acier et de béton.

Selon l'AIEA, les enceintes de confinement des réacteurs n°1 et 3 semblent intactes, mais celle qui protège le coeur du réacteur n°2 a peut-être été touchée.

La situation la plus grave concerne le réacteur n°4, qui était en maintenance au moment du tsunami et n'avait pas posé de problème jusqu'à mardi.

L'explosion a provoqué un incendie dans un bassin de rétention de combustible usagé, qui a été éteint par la suite, dit l'exploitant de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco). Mais le combustible continue de chauffer et Tepco a fait savoir qu'il tenterait d'injecter de l'eau - peut-être au moyen d'hélicoptères - dans les deux ou trois jours.

Il n'a pas expliqué les raisons de ce délai mais précisé que le niveau de radiation était devenu trop élevé dans la salle de contrôle du réacteur pour permettre aux ingénieurs de travailler normalement. Tepco a évacué 750 employés du site de Fukushima, où il ne reste que 50 ingénieurs et techniciens.

Le niveau de radiation relevé près du réacteur n°4 atteint 400 millisieverts par heure. Une exposition à plus de 100 millisieverts par an peut engendrer des cancers, selon l'Association nucléaire mondiale.

SCÈNES DE PANIQUE

A Tokyo, les autorités ont déclaré que le niveau de radiation était dix fois plus élevé que la normale, ce qui ne constitue pas un risque pour la santé. Le vent a pris la direction de l'est et pousse les particules radioactives vers l'océan Pacifique, ont précisé les services météorologiques.

Les habitants de la capitale se sont rués dans les magasins pour acheter des vivres et des produits de première nécessité comme des bougies, des sacs de couchage.

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a dévissé pour la deuxième journée de suite, clôturant sur une perte de 10,55%.

Signe de l'inquiétude qui grandit aussi en Asie, la Chine a fait savoir qu'elle augmentait sa surveillance de la situation. La compagnie aérienne Air China a annulé ses vols vers Tokyo.

Plusieurs ambassades ont recommandé à leur personnel et à leurs ressortissants de quitter les zones touchées. Des grandes compagnies aériennes ont entrepris de réorienter, réduire ou supprimer leurs vols à destination du Japon.

Les touristes écourtent leurs vacances. Les multinationales demandent à leur personnel expatrié de quitter le pays ou de s'éloigner de Tokyo. A Paris, Radio France a annoncé rapatrier quasiment tous ses envoyés spéciaux au Japon.

Les navires de guerre américains venus prêter main forte aux opérations de secours ont été redéployés au large de la côte ouest au lieu de la côte est, en raison des risques liés aux radiations.

Pendant ce temps, les secours continuent de s'affairer dans les régions touchées par le séisme et le tsunami, dont le coût financier pourrait atteindre 180 milliards de dollars.

Environ 850.000 foyers dans le nord du pays restent privés d'électricité, alors que la région connaît une vague de froid qui fait chuter les températures sous le zéro la nuit. Au moins 1,5 million de foyers sont sans eau courante.

Des dizaines de milliers de personnes sont portées disparues. Des villages et des villes ont été rayées de la carte par le mur d'eau qui s'est abattu sur les régions côtières.

Les autorités s'en tiennent pour l'heure à une estimation d'au moins 10.000 morts. Depuis le début de la catastrophe, 450.000 habitants ont été évacués du fait du séisme et du tsunami, et 80.000 autres à cause du risque nucléaire.
JmJ
JmJ
Te@m
Te@m

Nombre de messages : 787
Localisation : Montpellier
Humeur : Avec le temps
Date d'inscription : 30/11/2010
Masculin Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par JmJ le Mer 16 Mar - 11:25

Cela ne s'arrga pas loin de là : Suspect

Communiqué de presse n°10 du mercredi 16 mars 2011 à 09h00
16/03/2011 09:00 Agence Sureté Nucléaire Française

Séisme au Japon
L’ASN fait le point sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.
Evolution préoccupante de la piscine de stockage du combustible usé du réacteur n°4 et de la sûreté du réacteur n°3.

Le 15 mars les mesures d’évacuation de la zone des 20 km autour de la centrale ont été pratiquement achevées et les autorités japonaises ont demandé la mise à l’abri de la population dans un rayon de 30 km. Le survol de cette zone est désormais interdit.

Les opérations de décompression volontaire des enceintes conduisent à des rejets radioactifs. Les balises de mesure de villes localisées entre la centrale et Tokyo, le long des cotes, relèvent une élévation des débits de dose. De même pour les balises situées à proximité de l’agglomération de Tokyo. Toutefois, à Tokyo, cette élévation de radioactivité reste faible et ne nécessite pas d’action particulière de protection des populations.

La radioprotection des travailleurs sur le site est très préoccupante notamment en ce qui concerne le niveau de rayonnement en salles de commande. Une élévation provisoire du niveau de radioactivité pendant environ une heure a conduit à une évacuation provisoire de la centrale.

La piscine de stockage du combustible usé du réacteur n°4 constitue la principale préoccupation.

I – Point de la situation sur la piscine de stockage du combustible du réacteur n°4

Un incendie s’est déclaré au niveau de la piscine d’entreposage du combustible usé du réacteur n°4 le mardi 15 mars 2011 aux alentours de 09h30 (heure locale); l’état du combustible stocké dans cette piscine, potentiellement affecté par l’incendie, n’est pas déterminé. Le feu a été éteint vers 12h00 (heure locale). Un deuxième incendie s’est déclaré le 16 mars 2011 à 5h45 (heure locale). Cet incendie est éteint. L’ossature du bâtiment est fortement endommagée.

La vaporisation de l’eau de la piscine se poursuit. Le dénoyage du combustible peut conduire à un éclatement des gaines du combustible. Les autorités japonaises ont par conséquent indiqué que des rejets radioactifs sont susceptibles d’être émis directement dans l’atmosphère.

L’exploitant Tepco et les autorités japonaises recherchent des moyens d’appoint pour reconstituer le remplissage de la piscine.

Ce réacteur était à l’arrêt pour maintenance lors du séisme depuis novembre 2010.

II – Point de la situation sur le réacteur n°2

Le combustible est partiellement endommagé. L’exploitant poursuit l’opération de refroidissement du cœur par injection d’eau de mer autant que possible.

Deux explosions successives, à 06h10 et 10h (heure locale) le 15 mars, ont probablement entraîné une dégradation de l’enceinte de confinement en sa partie inférieure. Cette perte de l’intégrité de l’enceinte serait à l’origine de l’augmentation significative des rejets radioactifs détectés de manière ponctuelle en limite du site.

Le réacteur n°2 avait été automatiquement mis à l’arrêt lors du séisme.

III – Point de la situation des réacteurs n°1 et 3

Le combustible des réacteurs n°1 et 3 est partiellement endommagé. Le refroidissement de chacun des réacteurs par injection d’eau de mer se poursuit autant que possible.

L’enceinte de confinement du réacteur n°1 est restée intègre après l’explosion survenue sur ce réacteur. L’enceinte de confinement du réacteur n°3 pourrait avoir été endommagée, selon le gouvernement japonais.

Le réacteur n°1 et 3 avaient été automatiquement mis à l’arrêt lors du séisme.

IV - Point de la situation sur les réacteurs n°5 et 6 – élévation de la température des piscines

Les réacteurs n°5 et 6 étaient à l’arrêt pour maintenance lors du séisme. Le refroidissement des réacteurs était assuré par la circulation d’eau.

Un générateur électrique du réacteur n°6 a pu être préservé à la suite du tsunami. Celui-ci permet une certaine alimentation en eau des deux réacteurs en vue du maintient de leur refroidissement.

Une augmentation de la température de l’eau des piscines stockant le combustible est observée.
JmJ
JmJ
Te@m
Te@m

Nombre de messages : 787
Localisation : Montpellier
Humeur : Avec le temps
Date d'inscription : 30/11/2010
Masculin Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Papy02 le Mer 16 Mar - 11:37

Merci Jean Michel,

pas trés réjouissant tout ça.. Evil or Very Mad

J'espère qu'ils vont en tirer les concéquences grandeur nature et faire profiter de la leçon à d'autre sites et d'autres pays..... scratch

______________________________________
Deux choses sont infinies : l’univers et la bêtise humaine. Et je ne suis pas sûr de celle qui vient en premier.”
Albert Einstein


GTracings NEWS Banniy10

Mon Garage
Papy02
Papy02
Admin
Admin

Nombre de messages : 4805
Localisation : Picardie
Humeur : avec le temps
Date d'inscription : 01/03/2009
Masculin Age : 71

http://deneb02.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

GTracings NEWS Empty Re: GTracings NEWS

Message par Gismo le Mer 16 Mar - 12:25

Sur les nouvelles de 13 heures, ils commencent a comparer ça à un futur Tchernobyl...

______________________________________
GTracings NEWS Bannie10
Gismo
Gismo
Super Moderateur
Super Moderateur

Nombre de messages : 8242
Localisation : Lausanne / Suisse
Humeur : Ca roule!
Date d'inscription : 04/09/2009
Masculin Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum